Etre éleveuse : Expérience de la vraie vie.

Alors voilà les coulisses d'une toute jeune experience d'eleveuse.

Je suis plutot de nature a presenter les choses de manière joyeuse autant que possible avec des beaux environnements, des belles qualités d'image ou video, mais je dirais que c'est plutôt facile venant du monde de l'audiovisuel professionnel.

Je n'ai jamais fait cette activité en pensant en vivre. Fort heureusement.

Etant de nature a aimer les vêtements, les sacs et lunettes de luxe, je ne peux que rechercher les plus beaux jouets et zones de confort les plus luxueux pour mes compagnons.

Je travaille donc à côté, BDM en home office, pour leur offir le meilleur quotidien possible et supporter les aléas des mises bas, qui depassent de loin les prix des chatons.

Je n'imaginais pas ce que j'allais devoir affronter.

Septembre 2020,  je perdais 2 portées de 4 et 5 chatons.

Les 9 chatons n'ont pas survécu, foudroyés, en 5 jours. Ils avaient 2 mois. Je n'ai rien pu faire ni notre veterinaire. L'immunité est tellement faible que rien n'a reussi a les sauver.

Donc  chers lecteurs, ne pensez pas que l'elevage est facile. C'est tres difficile, moralement surtout.

Cette periode a été la plus douloureuse de ma vie, je ne souhaite a personne de vivre  cette expérience. J'en souffre encore tous les jours et consacre encore plus de temps a mes petits compagnons et futures Mamans.

Pour ce qui est des mises bas. La vie d'eleveur est le plus beau moment comme le plus important a bien appréhender.

La premiere et la seconde année, j'ai malheureusement eu 4 petites etoiles a la naissance.

Lorsqu'un chaton nait en siege et qu'il reste coincé, il faut aller tres vite pour aider la maman qui a besoin de nous a un moment tres precis en meme temps que ses contractions.

Cette année, j'ai reussi a aider 3 naissances sur 10. Cela est tellement gratifiant de pouvoir servir a donner la vie qui sans nous, n'aurait pu respirer puis évoluer comme ses freres et soeurs.

Voilà, malgré toute la meilleure volonté, les aleas rythment la vie d'une chatterie.

Donc pour toutes ces raisons, je ne prends effectivement pas de reservation avant l'age de 1,5 ~ 2 mois.

Etre eleveur c'est donner de son temps tous les jours, toute l'année et y laisser une partie de son cœur à chaque étape compliquée.

Je ne sais pas si je ferai de l'elevage encore longtemps, c'est moralement tres difficile.

Je suis en réalité épuisée par toutes les difficultés que je rencontre juste au bout de 3 années.

Je vais faire mon maximum pour elever le mieux que je peux nos petits trésors.

Ils nous offrent tellement de reconfort que je me reconstruits à leurs côtés.

Voilà, c'est tabou de parler de difficultés.

Je pense que si il y a si peu d'élevage, c'est que la réalité rattrape la majorité qui ne peuvent supporter ces aléas. 

Sans parler des césariennes, c'est egalement une éventualité qui s'avère etre egalement une des épreuves les plus difficiles.

Pour ce qui est des britishs silver et golden, les reproducteurs sont tres peu nombreux en France et dans le monde. 

Ce qui fait que les mamans et maris sont des petits gabarits. 

Ainsi le nombre de chaton à naître est moins nombreux que les autres couleurs plus nombreuses et donc avec un pool genetique plus large.

Pour qu'une race soit au meilleur de son cycle de reproduction, il faudrait 20 000 chats de cette race. 

Nous en sommes très loin. 

Ainsi, outre les difficultés communes a tous les éleveurs, s'y ajoute la difficulté au niveau de la mise bas. Plus la maman est petite, plus les naissances sont risquées.

Heureusement, des amies eleveuses, m'apportent beaucoup de soutien et de conseils pour apprendre de mes erreurs.

On a besoin de référents avant de se lancer. C'est l'expérience de la vie, la vraie.

 

 


Commentaires

Il n'y a pas de commentaires pour l'instant.